Jean-Pierre Bocquet

Né en 1944, Jean-Pierre Bocquet habite à Téteghem. Professeur agrégé de lettres, il a effectué sa carrière dans l’agglomération dunkerquoise, enseignant de la 6e à l’université, en formation initiale et continue.
Très tôt possédé par les démons du dessin et de la création poétique, il en nourrit ses cahiers d’écolier, trouvant là un exutoire à son imagination fertile.
Fortement impliqué dans la vie associative et politique, il consacre sa plume depuis des années à des écrits de circonstance qui fluctuent de l’essai à la chanson, et bien sûr le roman policier.

"Tuer n'est pas aimer"

J’arpente les parfumeries en quête d’une nouvelle femme à aimer. À Dunkerque, Anne, j’ai dû la tuer. Ce n’était pas une partie de plaisir mais il le fallait. Elle est morte heureuse, c’est tout ce qui compte. Le commandant Dubois m a dans sa ligne de mire, je le sais. Surtout depuis que le Grisard a été retrouvé mort devant chez moi. Je n y suis pour rien cette fois ! Je vais d ailleurs lui prouver mon innocence en enquêtant avec lui. Le commandant, si coriace soit-il, ne me fait pas peur, il n’a aucune preuve contre moi pour le meurtre d’Anne. Mon plan était infaillible : séduire, aimer, tuer. Ma future conquête n’attend que ça. Elle fredonne déjà notre chanson préférée.

Ses précédents livres

– Tuer n’est pas aimer, coll. Polars en Nord, Ravet-Anceau, 2018
– Le pacte satanique, id., 2017
– Ketty au pouvoir, id., 2015
– Festins de veuves, id., 2014
– Quai des cadavres, id., 2013
– Un grand maître dunkerquois, id., 2012
– Dunkerque sous le signe d’Othmane, id., 2010